Dossiers
Les boules de Geisha

Par , le 15 mars 2013

Les boules de geisha sont un sex toy entièrement réservé à la femme en vue de stimuler les zones érogènes vaginales exclusivement.

Définition

Les boules de Geisha se présentent sous la forme de deux petites boules reliées entre-elles par un cordon. Toutefois certaines références n’en proposent qu’une seule. Chaque boule possède à l’intérieur une bille métallique qui vibre au moindre mouvement du bassin.

LELO Luna Balls
ToyJoy Funky Love Balls
Fifty Shades Of Grey Delicious Pleasure
JoyDivision Joyballs Secret Shiny

Aussi appelées balles vaginales, boules de l’amour ou encore historiquement boules Ben Wa de part leurs origines japonaises, elles sont conseillées pour (re)muscler le périnée, pour renforcer les sensations lors de futures pénétrations ou palier au problème de fuites urinaires notamment après un accouchement.

Cependant, elles permettent aussi aux femmes qui les portent, de prendre du plaisir lorsque les boules bougent et que les vibrations naturelles se font alors ressentir.

Historique

Il est difficile de retracer avec exactitude l’histoire des boules de Geisha. Certains s’accordent à dire qu’elles ont été créées pour que les Geishas, prostituées japonaises raffinées, puissent préparer leur intimité à ressentir du plaisir voire un orgasme pour chaque client avec qui elles pouvaient avoir une relation. D’autres encore affirment que les boules de Geisha permettaient à ces dames de compagnie japonaises d’être en permanence excitées et donc toujours disponible pour un rendez-vous coquin avec un homme. Et, il est possible de lire dans certaines littératures, que ces deux fameuses boules étaient utilisées par les femmes pour se préparer physiquement et mentalement afin d’être assez excitées lors du retour des guerriers, leur permettant ainsi une relation intime qui les amèneraient jusqu’à l’orgasme.

Si les raisons pour lesquelles la gente féminine japonaise utilisait ces boules restent donc encore bien floues, puisque peu d’écrits relatent cela avec précision, tout le monde s’entend pour dire que leur origine date de plusieurs siècles. Dans tous les cas, elles servent à la pratique du Taoisme ou du tantrisme

Attention cependant, certaines personnes parlent, à s‘y méprendre, des boules chinoises comme boules de Geisha. Les boules chinoises ressemblent, de par leur ergonomie mais aussi leur principe de bille métallique interne, aux boules de Geisha, mais elles n’en sont absolument pas. Elles sont deux, certes, mais elles ne sont pas reliées entre elles et surtout leur poids est extrêmement plus important. De plus, leur composition n’a pas du tout été pensée pour qu’elles puissent être introduites dans le vagin qui possèdent une muqueuse fragile.

Utilisation

Comme nous venons de le voir ci-dessus, les boules de Geisha peuvent être introduites dans le vagin… mais aussi dans l’anus bien que cette pratique soit à éviter (risque d’absorption).

Les deux balles sont donc reliées entre elles par un cordon qui peut être une simple ficelle, un cordon en cuir ou silicone mais encore une chainette en métal. Le principe est de laisser ce cordon en dehors de votre intimité, ceci afin de vous permettre de les récupérer facilement.

Certaines femmes les aiment porter alors qu’elles se rendent au travail, font des courses au supermarché, sortent au cinéma ou au restaurant. L’utilisation qui en est alors faite ici est principalement source de plaisir. En marchant, les boules s’agitent et chaque bille métallique interne se met alors à faire vibrer l’ensemble, provocant des sensations intenses.

Les boules de Geisha peuvent aussi être utilisées chez la femme pour muscler son périnée tout en apprenant à contrôler ses musclés vaginaux. Cela peut lui permettre de ressentir des sensations encore plus intenses lors de l’acte sexuel puisqu’elle saura contracter ou non son vagin, quand elle le désire, avec l’intensité dont elle a envie. C’est une manière de mieux maitriser la pénétration vaginale et d’être encore plus active pour soit comme pour son partenaire.

Enfin, certains gynécologues conseillent aux femmes qui ont accouché d’avoir recours à la pratique des boules de geisha pour la reconstruction de leur périnée. En effet, après l’accouchement, il est important pour la femme de pouvoir remuscler cette petite partie de son intimité, entre le vagin et l’anus, qui maintient les organes génitaux et qui a été distendu suite à un accouchement, que ce soit par voie basse ou par césarienne, le corps ayant de toute manière évolué et s’étant préparé avec la grossesse. Les séances peuvent ainsi se faire à la maison, sans avoir recours à des rendez-vous externes chez un kinésithérapeute et de plus, cela permet de pouvoir garder ces boules de geisha pour encore plus de plaisir une fois la tonicité du périnée retrouvée !

Taille

Elles mesurent entre 3 et 5 cm de diamètre. Mais au delà de cette taille, c’est leurs poids qu’il convient de bien choisir selon ses envies et son expertise en la matière. Le poids d’une boule de Geisha peut varier de 20 à 55 gr selon les modèles.

Informations

Les couleurs ont bien sûr fait leur apparition depuis quelques années, rendant l’objet encore plus fun. Il est possible de les utiliser avec un lubrifiant. Les boules de Geisha doivent être nettoyées après chaque utilisation, sans utiliser de détergent ou autre produit qui pourrait s’incruster dans le cordon et abimer les muqueuses. Un simple lavement à l’eau claire est donc conseillé.

Boutique

Envie subite d’une référence présente ici ? Sex-Toy.fr vous livre chez vous en 24h (Chronopost) :


Magalie Topaze
Auteur : Magalie
Passionnée par le sujet des sex toys, du phénomène de société aux dernières innovations, Magalie est la rédactrice officielle de Sex-Toy.fr. Elle osculte et décortique les tendances et vous fait découvrir notre univers rempli de bonnes vibrations ! Suivez notre activité sur les réseaux sociaux suivants...


Facebook   Twitter


Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !


Faire un lien vers cette page...


  URL :  


Toute reproduction, sans autorisation, est un délit de contrefaçon (Code de la Propriété Intellectuelle - Art L335-3).

Dossiers à lire aussi